fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • ©DR/Photorail

    Affluence en gare de Bueil avec à gauche un train venant de Paris et à droite un train venant de Dreux.

  • ©Coll. H. Dupuis

    Un train venant de Dreux à Ézy-Anet et la plaque de la gare.

  • ©Coll. H. Dupuis

    La gare de Pacy-sur-Eure, terminus de l’expédition. À gauche, train allant vers Louviers, à droite, train venant de Vernon

1932. Un réseau à l’écoute de ses clients…

23 janvier 2020
- -
Par : Jean-Michel Pichot

Dans les numéros 46 et 47 de juillet-août 1932 de La Vie paroissiale d’Ézy & Saussay, l’abbé Desdouits, curé d’Ézy, relate une sortie de jeunes filles, le dimanche 10 juillet, d’Ézy à Pacy. À la fin de l’article, il précise : « Elles s’en furent bravement à Pacy, par l’automotrice, que leur persévérance audacieuse parvint à faire arrêter à Ézy. » Dans nos archives familiales, nous avons retrouvé quelques documents concernant cet arrêt exceptionnel du train rapide qui était sans arrêt de Dreux à Bueil. Il s’agit du brouillon de la lettre envoyée par Mlle Deschamps au directeur général des Chemins de fer de l’État, Raoul Dautry, et de la réponse, « pour le Directeur général », signée « A. Guibert ».

 

L’arrêt sollicité de l’automotrice évitait une heure et demie d’attente à Bueil (une heure vingt d’après le Chaix) et d’écourter la durée du voyage de deux heures au retour pour ces 21 jeunes filles et leur accompagnatrice… Cette affaire étant jugée sérieuse, la réponse donnant satisfaction, a été rapide.

En résumé : demande envoyée le 28 juin ; accord envoyé le 6 juillet, arrivé le 7 juillet ; deux arrêts exceptionnels effectifs le 10 juillet.

Il est probable qu’avec les moyens de communication dont nous disposons aujourd’hui, combinés avec les Certifications Qualité de service, les prises de décision soient encore plus rapides de nos jours à la SNCF… À tester une mission GOMA, départ Paris gare de Lyon, direct Melun, dont un arrêt à Brunoy serait demandé pour un prochain dimanche, afin de permettre par exemple à une vingtaine de jeunes filles « issues des banlieues » d’aller découvrir la forêt jusqu’au point d’arrêt Fontainebleau- Forêt, leur retour étant assuré par un autre arrêt exceptionnel d’une mission POMA à Brunoy…


A. Guibert

 

À souligner que « A. Guibert » se confond avec le polytechnicien et ingénieur de l’Exploitation André Guibert, père de l’ingénieur des Ponts et Chaussées Roger Guibert, futur directeur général de la SNCF, très attentif aux attentes des clientèles du rail.



Sur le même sujet

Une Commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS