fbpx

Soyez au courant des nouveautés et des promotions exclusives

de la Boutique de la Vie du rail

en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • ©Ph. Hérissé

    En cabine d’une rame TGV-PSE lors des marches à blanc pour la familiarisation des conducteurs, dans les semaines qui précédèrent l’ouverture au service commercial en septembre 1981 : l’un des nouveaux « pilotes du rail » s’habitue au ressenti des 260 km/h, alors vitesse limite de la ligne.

  • ©DR

    Pour pouvoir avaler sans difficulté le parcours « en montagnes russes » du Paris- Lyon avec la puissance limitée des anciens moteurs à courant continu, la rame TGV-PSE avait été dotée de six bogies motorisés sur un total de 13, lui conférant une forte masse adhérente.

  • Ce schéma visualise une séquence d’arrêt normal, un TGV allant être arrêté pour espacement avec un autre, qui circulait en aval sur la même voie. Les traits verticaux matérialisent les limites des cantons. En bas, les indications lumineuses telles qu’elles apparaissent au visualisateur de cab-signal, sous les yeux du mécanicien.

1979. L’arrivée des pilotes du rail

12 décembre 2019
- -
Par : Philippe Hérissé

Les débuts des conducteurs de TGV

Il y a 40 ans, conduire le TGV était un nouveau métier. Qui rapprochait les conducteurs des pilotes d’avion. Ne serait-ce que par la forme de leur cabine, semblable à un cockpit, ou par la visualisation, à bord, de l’ensemble des informations, à commencer par toute la signalisation. C’est pourquoi, tel l’avion traversant les nuages, le TGV allait être le premier train à pouvoir foncer dans le brouillard, même en l’absence totale de visibilité…

Qui a parcouru, ne serait-ce qu’une fois, la ligne à grande vitesse Sud-Est dans la cabine de conduite d’un TGV, ne peut qu’avoir été impressionné par la vision, tantôt d’escalader, tantôt de dévaler une succession quasi ininterrompue de « montagnes russes ». De fait, ce profil spectaculaire combine à l’envi de très fortes variations sur de faibles distances. C’est au demeurant ainsi que l’on construit les manèges des parcs d’attractions, sauf que, pour le TGV, il ne s’agissait nullement de chercher à procurer aux personnes transportées des sensations fortes ! Bien au contraire, le respect des canons de la technique ferroviaire et le souci du plus grand confort possible pour les voyageurs allaient dicter les limites de l’exercice. L’une des caractéristiques essentielles du profil en long de la ligne à grande vitesse Sud-Est réside dans le recours à des déclivités de 35 ‰, qui ont aidé à franchir tout droit certains reliefs en épousant, au plus près, les courbures du terrain naturel, sans devoir multiplier déblais et remblais, ni creuser des tunnels. Voilà qui était motivé par l’évident souci de minorer le coût des travaux de génie civil lors de la construction de la plateforme. En réalité, la considérable puissance massique des nouvelles rames TGVPSE (Paris-Sud-Est), alliée à leur forte adhérence, avec six bogies moteurs pour seulement sept bogies porteurs, ainsi que la spécialisation de la ligne à grande vitesse au seul trafic TGV justifiaient aisément pareille audace. Certes, des déclivités de 35 ‰ existaient



Sur le même sujet

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS