fbpx

Soyez au courant des nouveautés et des promotions exclusives

de la Boutique de la Vie du rail

en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

La 241 P 30, nouvelle protégé du Musée vivant du chemin de fer

La 241 P 30 a fait ses premiers tours de roues en 1951. L’Ajecta doit lancer une souscription pour permettre la restauration définitive ©J.-G. Léturgie

La 241 P 30, la nouvelle protégée du Musée vivant du chemin de fer

19 décembre 2019
- -
Par : Jean-Georges Léturgie

Elle a circulé sur le réseau ferré français à partir de 1951 et n’a tiré sa révérence qu’en 1969. La 241 P 30 vient de trouver refuge à Longueville en Seine-et-Marne, au Musée vivant du chemin de fer, où elle doit être restaurée.

C’est un travail gigantesque qui les attend et on ne peut que les encourager. Les bénévoles de l’Association de jeunes pour l’entretien et la conservation des trains d’autrefois (Ajecta) se sont une nouvelle fois mobilisés pour le patrimoine ferroviaire. Leur projet consistait à racheter et rapatrier dans leur Musée vivant du chemin de fer à Longueville (Seine-et-Marne) une locomotive à vapeur historique, la 241 P 30, une machine qui a circulé à partir de 1951 sur différentes lignes du réseau ferré français : Paris – Lille, Paris – Jeumont, Paris – Bar-le-Duc, Paris – Mulhouse, Paris – Marseille, Le Mans – Brest ou Quimper. Lorsqu’elle a tiré sa révérence en 1969, cette locomotive totalisait plus de 1,7 million de kilomètres parcourus !

En 2011, le président Guillaume Grison, seul cheminot actif de l’Ajecta, avait été informé que la machine était disponible en Suisse, au Val de Travers dans le canton de Neuchâtel, pour tout repreneur. Intéressant, mais comment la faire venir jusqu’à Longueville ? Le financement du projet dépassait largement les capacités budgétaires immédiates de l’association. Une souscription a donc été lancée, ce qui a permis d’acquérir la locomotive en 2017. Voilà pour la première étape. Par la suite, en août 2016, on constata un grave défaut qui empêchait l’acheminement de la locomotive par voie ferrée. Il ne restait que la solution de la route. Progressivement, l’Ajecta a donc récolté les fonds nécessaires à ce transport exceptionnel. Et c’est en juin dernier qu’elle a affrété quatre camions pour rapatrier les différents éléments de cette locomotive : le tender, la chaudière, la cabine, le châssis. Depuis, la 241 P 30 est à l’abri sous la rotonde de Longueville, classée aux Monuments historiques. Une nouvelle souscription doit être ouverte pour permettre la restauration définitive de la locomotive. De longs travaux en perspective, mais qui n’effraient pas ces passionnés de chemin de fer.

Une partie des bénévoles de l’Ajecta

Une partie des bénévoles de l’Ajecta, ravis d’avoir pu rapatrier la machine à Longueville
©J.-G. Léturgie

 

Un autre chantier mobilise les bénévoles de l’association : celui de la 141 TB 407, construite avant la Première Guerre mondiale, en 1913, dans les Ateliers du nord de la France (ANF) à Blanc-Misseron. La locomotive nécessite de gros travaux de maintenance au niveau de la chaudière et des essieux afin d’obtenir un nouvel agrément indispensable pour sa remise en service.

En attendant, les 21 et 22 septembre, durant les traditionnelles Journées vapeur de l’Ajecta, à l’occasion des Journées du patrimoine, cette machine et toutes les autres ont été présentées en extérieur au musée. De plus, les bénévoles ont proposé un voyage en train à vapeur entre Longueville, Provins et Villiers- Saint-Georges, soit un parcours de 32 km. Les passagers ont pris place à bord d’une rame de voitures voyageurs historiques (voitures à compartiments des années 1911, 1916, 1931 et 1932) qui était tractée par la 140 C 231, une locomotive à vapeur britannique de 1917, remise en état de marche par l’Ajecta après 12 années de travaux de restauration – dont le remplacement de la chaudière.

Actuellement, l’Ajecta compte 300 adhérents, dont une trentaine de bénévoles actifs. Le Musée vivant du chemin de fer, créé en 1972, s’est ouvert au public en 1995. Il est abrité sous une rotonde construite en 1911 pour le dépôt de Longueville. 12 machines vapeur datant de 1880 à 1930 y sont stationnées. Le dépôt se situe à 10 mn à pied de la gare de Longueville (ligne P du Transilien au départ de Paris-Est) et à 12 km de la cité médiévale de Provins. Le bureau de l’association réunit autour du président Guillaume Grison, Jean-Claude Polliot, vice-président ; Philippe Vieux-Combe, secrétaire (tél. : 06 72 10 86 71) ; Bruno Reuchet, secrétaire-adjoint ; Olivier Goncalves, trésorier.

 

Contact : Ajecta, 3, rue Louis-Platriez, 77650 Longueville.

Tél. : 01 64 08 60 62.

www.ajecta.fr


À découvrir…

L’Ajecta figure avec une centaine d’autres associations de préservation de matériel ferroviaire historique dans le Guide 2019 des trains touristiques et autres curiosités ferroviaires de France et d’Europe, paru aux Éditions La Vie du Rail. L’ouvrage présente des trains historiques remis en circulation et des musées ferroviaires à découvrir dans l’Hexagone et les pays voisins (Suisse, Belgique, Italie, Espagne, Grande-Bretagne). Une grande part d’entre eux sont adhérents de l’Unecto, la fédération nationale des trains touristiques et musées à caractère ferroviaire (www.unecto.fr).

Disponible à la Boutique de La Vie du Rail au 29 rue de Clichy à Paris ou sur le site de la Boutique.



Sur le même sujet

  • © D. Duforest

    Autorail léger. Utopie ou chimère des années 80 ?

    30 janvier 2020 - Matériel

    Conçu pour circuler sur les lignes à faible trafic, l’autorail léger qu’incarna l’Autorail à 2 essieux Soulé-Enertrans (A2E) résume un problème permanent et son dénouement difficile, si ce n’est vain...

  • © Coll. Vincent Cuny

    Dans l’album des voitures spéciales SNCF d’après-guerre : les voitures-salons

    16 janvier 2020 - Matériel

    Elles ont un statut à part dans l’effectif des voitures voyageurs de la SNCF, ce sont les voitures spéciales. Uniques, atypiques, originales, méconnues, les qualificatifs ne manquent pas. Au sortir...

  • ©Doc. Recherche SNCF/DR

    1984-1996. Patrice Bernard, père d’Astrée

    02 janvier 2020 - Matériel

    Un ingénieur visionnaire à la SNCF : « Sa vie et son oeuvre » (extraits)…   À l’heure de radiotransmissions fiables et à très grand débit, l’ingénieur des Télécommunications Patrice...

  • ©G. Pourageaux

    Visite guidée de la 141 R 1199 au Mans

    21 novembre 2019 - Matériel

    Le 25 novembre et le 18 décembre, l’office de tourisme Le Mans Métropole organisera, en collaboration avec la SNCF, des visites guidées de la locomotive 141 R 1199 et du...

  • ©DR

    Aux origines du tramway électrique

    31 octobre 2019 - Matériel

    L’invasion pacifique manquée de l’Allemand Siemens En inventant le tramway électrique Werner von Siemens a révolutionné le transport urbain. Mais la technique, mise au point par un Allemand 10 ans après...

  • ©P. Laval

    Le retour de la rocket

    14 août 2019 - Matériel

    Manchester. Là où tout a commencé Jusqu’au 8 septembre, le Science and Industry Museum de Manchester accueille la locomotive Rocket de Stephenson. La machine la plus emblématique des débuts du...

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS