fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • ©L. Pilloux/Photorail

    Un sous-chef 3 assurant la fonction de chef de sécurité, reconnaissable à la coiffe blanche de sa casquette, va donner le départ avec la lanterne électrique modèle 1961 à l’équipe de la 231 G 537 en ce 19 septembre.

  • ©O. Perrelle/Photorail

    Gare d’Aurillac en 1958. Sous le regard intéressé des voyageurs, le chef de sécurité d’Aurillac manoeuvre l’un des 15 leviers équipant le poste unifié de BV (type 1950). Adossé au bâtiment voyageurs, ce poste, installé en 1955, commandait les aiguilles et les signaux donnant accès au dépôt et à la voie unique vers Neussargues.

  • ©C. Recoura/Photorail

    Attention au départ ! 13 h 04 à la gare de Lyon-TGV-Méditerranée.

Le chef de service voyageurs

18 juin 2020
- -

Sans lui, les trains seraient restés en gare…

Les chefs de service – comme de nombreux cheminots de l’Exploitation – furent longtemps indispensables à la bonne marche du chemin de fer. Moins populaires que les chauffeurs et les mécaniciens, les hommes à la coiffe blanche étaient cependant les plus visibles sur le quai. La sécurité était leur première préoccupation, mais leurs missions, définies par le Règlement général de sécurité étaient très vastes. Au début des années 2000, ils furent rattachés aux Escales, service coordonnant les mouvements et les manoeuvres dans les grandes gares. Aujourd’hui, ouverture du réseau aux trains de la concurrence oblige, ils disparaissent de plus en plus, l’ordre de mise en mouvement d’un train étant transféré aux entreprises ferroviaires.

Au milieu de la nuit, arpentant les quais pour surveiller le passage des trains, il était le seul contact humain que pouvaient avoir les postiers ambulants d’un « messageries » des PTT ou le mécanicien de relève d’un train « couchettes » rempli de vacanciers endormis. Pour le profane, il était le « chef de gare » à la casquette blanche et pour les mécaniciens le « sous-chef de gare » donnant l’autorisation de départ à l’aide du guidon de départ ou de sa lanterne. Dans le RGS (Règlement général de sécurité), il fut le « chef de service » chargé d’assurer sur les quais « la direction, la surveillance et, s’il y a lieu, l’exécution du service ». Sa mission la plus noble, au contact du public, était l’expédition des trains, mais il en exerçait de bien plus obscures comme celle d’agent-formation chargé de confectionner les bulletins de composition et, à la demande d’un agent-circulation de réaliser certaines opérations dites de « sécurité » comme la vérification de la libération d’une partie de voie, la pose d’un boulon de calage sur une aiguille ou la mise en place d’un signal d’arrêt à main. Retour sur un métier emblématique du chemin de fer aujourd’hui disparu.



Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 18 juin 2020 23 h 19 min

    La nostalgie ferroviaire est surtout due à la disparition définitive de la tradition ferroviaire d’élite! Ces messieurs gentils de la SNCF portant des élégantes casquettes blanches avec la dignité des capitaines de navire n’auraient jamais dû quitter les gares/stations et les quais français!

    Répondre
  2. Güntürk Üstün 18 juin 2020 23 h 54 min

    Même à l’époque moderne des signaux lumineux, les sous-chefs de gare ou les chefs de service/de sécurité étaient toujours présents sur les quais jour et nuit avec leurs casquettes blanches neiges, leurs guidons de départ ou leurs lanternes. C’est dommage qu’un autre métier iconique de la SNCF est en voie de disparition définitive!

    Répondre
  3. zine el abidine mohamed 23 juin 2020 14 h 07 min

    Tt a fait d’accord avec toi…

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS