fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • ©Coll. G. R.

    L’une des cartes postales offertes en 1962 aux voyageurs des trains autos-couchettes.

  • 1er février 1981 ; C. Recoura/Photorail- SNCF ©

    Une rame « Nord-Express », avec une voiture-lits allemande TEN.

  • ©M. François/Photorail

    Arrivée matinale à Avignon-Fontcouverte du TAC Hambourg - Avignon.

Les trains de nuit attendent leur réveil

22 octobre 2020
- -
Par : Georges Ribeill

De la grandeur au déclin…

Engagé dans un déclin accéléré depuis quelques décennies, le train de nuit a pourtant connu un âge d’or certain durant les Trente Glorieuses, en offrant de nombreuses liaisons intérieures, tout comme les trains autos-couchettes conduisant vers le rivage de la Méditerranée ensoleillé de nombreux Anglais, Belges, Allemands en un saut de nuit. L’offre de TGV bouleverse la donne : c’est une nouvelle manière de gagner du temps, qu’impose la SNCF. Rien ne stoppera une fréquentation déclinante malgré une offre renouvelée labellisée TEN, Service Nuit ou « Lunéa » ! Sauf si l’on reconnaît que les trains de nuit pourraient rouler au service de l’impérative transition écologique… L’annonce présidentielle du 14 juillet dernier, « On va redévelopper les trains de nuit », se traduira-t-elle en actes ? Au-delà de ce signal positif, engagés en première ligne pour cette relance, le collectif Oui au train de nuit et l’association Objectif Train de nuit attendent des engagements financiers conséquents. À défaut du milliard et demi d’euros réclamé, les 100 millions annoncés pour un matériel moderne par le nouveau président de la SNCF Jean-Pierre Farandou signifient-ils un possible réveil des trains de nuit ?

Cet article questionne l’histoire longue des trains de nuit ordinaires, moins connue que la saga moult fois rabâchée de la CIWLT. Paru en 2017, le hors-série de Rail Passion, 160 ans de trains de nuit, reste un travail de référence pour retracer notamment leur grandeur puis déclin1. On s’interrogera plutôt sur l’argumentation développée par la SNCF lorsqu’elle croit aux vertus de ces trains et en tire même profit, avant de les abandonner aux bons soins de l’État. Le sort comparé des trains de nuit en France, Allemagne, Suisse et Autriche révèle qu’il n’y a pas un déclin inexorable…



Sur le même sujet

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS