fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • ©RATP

    Dès 1895, la gare de Denfert ouvre ses deux quais permettant le prolongement vers Luxembourg, vus ici le 12 juillet 1965 à l’époque de la ligne de Sceaux.

  • ©RATP - Reproduction

    Extrait de l’album de la Compagnie du PO, cette vue des années 30 montre les travaux réalisés pour l’électrification de la ligne avant son transfert à la CMP.

  • ©RATP

    Le BV d’origine vu au milieu des années 30. Le site du parvis est aujourd’hui utilisé par le service Orlybus de la RATP.

Denfert. La plus vieille gare de Paris

3 décembre 2020
- -
Par : Philippe-Enrico Attal

Sur la rive gauche, Denfert, la plus vieille gare de Paris, accueille chaque jour des voyageurs depuis bientôt 175 ans. Désormais simple arrêt sur le RER B, elle a bien failli devenir la septième grande gare parisienne.

C’est en 1837 que le rail est arrivé à Paris. Place de l’Europe, on établit l’embarcadère de la première ligne parisienne, l’une des plus anciennes de France. Devant le succès du chemin de fer de Saint-Germain-en- Laye (en réalité du Pecq, au bas de la rampe de Saint-Germain), le réseau commence à se développer et de nouvelles lignes sont rapidement construites vers Versailles et bientôt Rouen. L’embarcadère primitif s’agrandit et gagne peu à peu la rue Saint-Lazare. Les frères Pereire verraient leur édifice devenir la gare centrale de Paris d’où partiraient toutes les futures lignes à construire. Mais les autres compagnies ne voient pas les choses ainsi et de nouvelles gares font peu à peu leur apparition. Les projets sur la rive droite inquiètent les habitants du sud de Paris qui s’en plaignent dès 1836, demandant l’établissement de gares dans leur quartier.

Le rêve d’une gare centrale fait long feu et de nouveaux embarcadères apparaissent à mesure que s’ouvrent les nouvelles lignes. Après la place de l’Europe en 1837, la gare d’Orléans (Austerlitz) est mise en service en 1840 place Valhubert, suivie la même année de la gare du Maine. En 1845, c’est la gare du Nord puis celle de la barrière d’Enfer qui ouvre 1846 pour la ligne de Sceaux. Dans les années qui suivent apparaissent les gares de l’Est en 1849, de Lyon en 1852 et finalement



Sur le même sujet

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS