fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © août 1958 ; F. Fénino/Photorail

    Dans la cour de la gare, les voyageurs avaient un accès direct à la crémaillère.

  • © DR

    La crémaillère à l’époque de la vapeur, devant la gare, à proximité des remparts et sur la ligne en site protégé.

  • © J.-H. Manara

    Des voyageurs à l’embarquement à bord de la crémaillère. Près d’un demi-siècle après sa fermeture, elle est encore utilisée pour incarner l’image de la ville.

La crémaillère de Langres. La première de France

12 août 2021
- -
Par : Philippe-Enrico Attal

Durant 84 ans, Langres a disposé d’un chemin de fer à crémaillère pour relier la gare à la ville. Il a été supprimé il y a tout juste 50 ans, en février 1971. Deux motrices restaurées rappellent ce passé ferroviaire de la cité marnaise.

Il suffit de regarder une carte pour comprendre la géographie particulière de Langres. La ville est située en hauteur à 475 m d’altitude sur un territoire assez étroit. Lors de l’arrivée du chemin de fer en 1852, il était bien sûr impensable d’établir la gare à pareille altitude. La compagnie, suivant le tracé naturel de la vallée, a retenu un emplacement en contrebas, éloigné du bourg d’environ 1 500 m à vol d’oiseau. Rapidement, il apparaît nécessaire de relier la gare à la ville et les possibilités ne sont pas nombreuses. Le meilleur moyen de transport, efficace et éprouvé, reste le chemin de fer. Mais comment rattraper un dénivelé aussi important ? Niklaus Riggenbach a une solution toute trouvée. Ce citoyen suisse (bien que né en France à Guebwiller) est un ingénieur qui a rapporté de ses voyages un procédé développé aux États-Unis. En 1863, il dépose un brevet à Paris pour un système totalement inédit de crémaillère. Particulièrement adaptée au paysage de la Suisse, cette technique permet de s’affranchir de fortes déclivités et sera largement déclinée dans ces régions montagneuses. C’est donc très logiquement dans ce pays, sur les bords du lac des Quatre-Cantons à proximité de Lucerne, que naîtra le Rigi Bahnen. Ce chemin de fer ouvert en 1871 est la première ligne de montagne d’Europe. Grâce au système de la crémaillère, le chemin de fer gagne sur 5 km les hauteurs depuis les rives du lac. Ce qui est possible en Suisse, l’est forcément en France. Aussi, c’est ce même procédé qui sera retenu pour Langres. Rapidement, un projet de chemin de fer à crémaillère est élaboré, la toute première application en France de ce système prometteur. Le 9 juin 1885, le Journal officiel publie la déclaration d’utilité publique de la ligne au titre de l’intérêt local. Le département de la Haute-Marne apporte une somme de 50 000 F au financement du chemin de fer. Et c’est ainsi que deux années plus tard, les Annales industrielles du 20 novembre 1887 peuvent annoncer fièrement que le 6 du mois, a été inauguré le premier chemin de fer à crémaillère français :

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

Historail n°58

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS