fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X

Le crime du métro. Quand la réalité dépasse la fiction

4 mars 2021
- -
Par : Philippe-Enrico Attal

Le dimanche de Pentecôte 1937, une jeune femme sans histoire est assassinée dans le métro parisien. L’enquête, bien plus complexe qu’il n’y paraît, est digne des meilleurs polars.

“On n’est plus en sécurité nulle part”, aimaient à dire nos grands-mères. À les entendre, la délinquance a atteint de nos jours des sommets, bien loin du temps passé où l’on pouvait sortir en laissant sa porte ouverte. Le propos a été répété mille fois et on le sert encore à l’occasion. Pourtant, l’époque vantée par nos aînés était loin d’être si sûre. Pour preuve, c’est dans les années 30 qu’a été commis le premier crime du métro. Jusqu’alors, on ne s’inquiétait pas de descendre dans ses couloirs ni de monter dans ses rames. La présence humaine est alors importante, avec du personnel pour vendre les billets et pour les poinçonner, et un chef de station dans sa guérite au milieu du quai. Dans la rame elle-même, le conducteur est secondé par le chef de train qui ferme les portes. De quoi rassurer les plus inquiets. Tout ce beau monde n’a pourtant pas empêché que soit commis un crime en pleine journée à l’encontre d’une belle jeune femme sans histoire.

Ce jour de Pentecôte 1937, elle est allée danser dans un bal du bord de Marne comme on le faisait souvent alors le dimanche. À 18 h, elle décide de rentrer chez elle et se dirige vers l’arrêt d’autobus de la ligne EI qui fait la liaison entre Charentonneau et Porte-de-Charenton. Deux receveurs de la STCRP la remarquent. Elle est jeune et jolie et porte déjà fièrement une Légion d’honneur. À 18 h 15, elle monte dans l’autobus et échange quelques mots avec l’agent qui lui vend un billet. C’est à 18 h 27 que le bus arrive au terminus de la ligne 8 à Porte-de-Charenton. Là, elle descend dans le métro et monte dans la voiture de première classe. Elle est seule quand la rame s’ébranle. Quelques minutes plus tard, le train arrive à Porte-Dorée où de nouveaux voyageurs montent dans la voiture. Stupeur lorsqu’ils découvrent le corps d’une jeune femme baignant dans son sang, un poignard planté dans la gorge. On se précipite pour lui venir en aide et un agent retire l’arme en comprimant l’artère. On transporte d’urgence la jeune femme à l’hôpital Saint-Louis mais elle décède durant le trajet.

Étrange meurtre en effet au premier abord. Il n’y a pas de témoins, et personne n’a rien vu ni entendu dans les autres voitures. Plus fort encore, il n’y a pas de meurtrier, la jeune femme est restée visiblement  seule durant son trajet, vivante Porte-de-Charenton et à l’agonie Porte-Dorée. Mais surtout, pourquoi s’en prendre à elle ?

Dès les premières heures de l’enquête, on en sait un peu plus sur la victime. Elle s’appelle Yolande-Laetitia Tourreaux née Nourrissat le 11 septembre 1907 en Italie, elle a donc presque 30 ans.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

Historail n°56

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS