fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com

Cabine du tramway français standard (TFS), ici la version Île-de-France (1992) : le manipulateur traction-freinage se manoeuvre de la main gauche (Gonioul/Wikimedia).

La conduite par pédales du tramway PCC, une révolution perdue ?

2 juillet 2023
- -

Et vint la révolution PCC ! En 1929, aux États-Unis, devant la concurrence des réseaux d’autobus, un groupe de dirigeant de réseaux de tramways se réunit à Chicago sous l’appellation d’Electric Railway Presidents’Conference Comittee (ERPCC). Il lance une démarche tout à fait innovante en demandant aux réseaux utilisateurs de définir leurs besoins en matière de tramways. À la fin de 1932, la définition du nouveau véhicule est prête : il s’agira d’un matériel léger, capable de performances élevées, silencieux et confortable. Pour ce qui nous intéresse ici, la principale particularité des PCC est leur commande de conduite par pédales : une pédale de traction, une de frein, utilisées avec le pied droit. Une pédale au pied gauche sert de contrôle du dispositif d’« homme mort ».

Beaucoup de constructeurs vont soit s’inspirer de la charte PCC dans la construction de leurs véhicules, conservant en particulier la commande par pédales des fonctions de traction et de freinage, soit en acquérir la licence de construction. Ce type de conduite va dominer la conception des tramways pendant un demi-siècle.

Pour assurer une sécurité maximale, les tramways PCC disposent d’une fonctionnalité particulière : dès que le wattman relâche la pédale d’accélération, l’appareillage passe en freinage électrique. Cette disposition rappelle immédiatement la « conduite défensive », utilisée actuellement par les conducteurs de tramways dotés d’un manipulateur traction-freinage combiné : lors de la marche sur l’erre, ces derniers placent le manipulateur sur la position située juste avant la mise en action du frein. Sur les PCC, bien que le freinage soit peu important lors du relâchement de la pédale d’accélération (0,35 m/s² environ), il en résulte que la marche sur l’erre est impossible. Il faut beaucoup d’expérience au wattman pour limiter les à-coups dans la conduite, mais il ne peut éviter de toute façon une consommation électrique relativement importante de ces véhicules.

Au sein des constructeurs de motrices PPC, le belge ACEC25 innove en modifiant la commande afin que le relâchement de la pédale d’accélération ne déclenche pas immédiatement le freinage. Cette disposition procure une économie d’électricité de l’ordre de 15 % et rend la conduite plus facile. Les nombreux tramways de Bruxelles ainsi équipés semblent prouver que la sécurité n’était pas moindre pour autant.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

Historail n°65

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

  • © Christophe Abonnat

    Le Bovins express

    22 février 2024 - Matériel

    Avant l’arrivée du rail, les animaux, pour se rendre à la foire ou à l’abattoir, allaient à pied, accompagnés du paysan qui les élevait ou du maquignon qui les négociait....

  • Matériel roulant – Sur les Lignes Anglaises

    13 décembre 2023 - Matériel

    Locomotives Les locomotives se classent en 3 types : 1°) locomotives à grandes roues motrices indépendantes ; 2°) locomotives à 4 roues couplées ; 3°) locomotives à 6 roues couplées....

  • LE MP 59 tire sa révérence

    02 novembre 2023 - Matériel

    Le plus ancien matériel de métro quitte le réseau. Arrivé sur la ligne 1 en 1963, le MP 59 aura circulé pas moins de 60 ans.   Sur la ligne...

  • © G. Pourageaux

    Des missions au service de la communication et du patrimoine

    01 octobre 2023 - Matériel

    Si l’évacuation de sites ferroviaires fermés, le garage de matériel en fin de vie ou son acheminement ultime au site de déconstruction ont occupé la CMR, d’autres circulations exceptionnelles agrémentaient...

  • © G. Pourageaux

    La montée en puissance de la CMR

    19 septembre 2023 - Matériel

    De 2005 jusqu’en 2012, la CMR accomplit donc les acheminements de matériel chez les principaux ferrailleurs, effectués essentiellement les week-ends où l’on dispose plus facilement de locomotives et de capacité...

  • © R. Vergnères

    LA CELLULE DES MATÉRIELS RADIÉS

    11 septembre 2023 - Matériel

    Sa création en 2004 et ses missions à travers le livre-témoignage de Guillaume Pourageaux Un récent article d’Historail traitait de « la mort des locomotives à vapeur » aux États-Unis, parfois convertie...

2 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 3 juillet 2023 22 h 15 min

    La conception du tramway PCC s’est avérée un succès au niveau national aux États-Unis et, après la Seconde Guerre mondiale, elle a été autorisée à être utilisée ailleurs dans le monde où des tramways basés sur PCC ont été fabriqués. Le tramway PCC s’est avéré être une icône durable de la conception des tramways, et beaucoup restent en service dans le monde entier. Les tramways PCC européens avaient des carrosseries plus étroites et (souvent) des fenêtres plus grandes.

    Répondre
  2. Güntürk Üstün 3 juillet 2023 22 h 22 min

    Développé par la St. Louis Car Company et la Pullman Company, aujourd’hui disparues, le PCC demeure un design emblématique de rames de tramway. La Chicago Surface Lines fut la première compagnie américaine à les introduire sur son réseau en 1936. Lors du démantèlement de certains réseaux nord-américains, des véhicules PCC furent vendus à des réseaux européens.
    Si l’on compte le nombre de véhicules construits, sans forcément garder l’esthétique américaine mais en gardant le principe mécanique, les PCC sont les tramways les plus produits dans le monde.

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS