fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com
DR

Le POMA 2000 à Laon le 27 mars 2010. Depuis sa mise en service, il remplace un ancien tramway à crémaillère qui assurait la desserte du plateau de Laon jusqu'à sa suppression en 1971. Une cabine arrive à la station Hôtel de Ville.

Aramis au tapis

30 août 2023
- -
Par : Philippe-Enrico ATTAL

À Montpellier, le nouveau maire élu en 1977, Georges Frêche, imagine une ligne pour relier le quartier de La Paillade à la place de la Comédie en centre-ville. C’est l’abandon du système par Matra qui conduira l’équipe municipale à se reporter sur le tramway, avec le succès que l’on sait. À Paris, la RATP est très intéressée par Aramis qui lui permettrait de prolonger ses lignes en banlieue à moindre coût. Après l’expérimentation à Balard sur une courte piste circulaire, Aramis doit se déployer sur la Petite Ceinture, avec des incursions dans les très vastes emprises du Parc des Expositions, avant de poursuivre vers les proches banlieues et les grandes gares parisiennes. De l’axe central constitué par la PC, des rames de quelques cabines pourraient se détacher vers ces multiples directions à moindre coût. L’idée est fabuleuse, à l’exception près… qu’elle ne fonctionne pas. Matra jette l’éponge fin 1987 et renvoie la RATP sur le VAL, qui est déjà en service commercial à Lille. Une petite plaisanterie qui aura coûté 149 MF en pure perte.

Pour autant, le concept des PRT continuera à se décliner sous de multiples aspects, pour des dessertes locales. Le Poma 2000 est à ranger dans cette catégorie. Là, il s’agit d’une version moderne du principe du cable-car, un câble qui court de façon continue sur lequel vient s’arrimer un véhicule de transport. C’est exactement de cette façon que fonctionnent les célèbres tramways de San Francisco.

Le POMA 2000 est d’abord destiné à desservir Grenoble, ville de la société Pomagalsky qui l’a développé. Le système se décline en quatre versions, de la plus simple, proche d’un funiculaire, à la plus complexe, qui permet l’exploitation d’un réseau maillé à l’aide d’appareils de voies. En 1973, aux actualités de l’ORTF, on annonce fièrement une capacité de transport de 8 000 voyageurs par heure. Des essais sont réalisés dans les années 70 qui permettent de valider le système en 1976, date à laquelle il est jugé suffisamment fiable pour entrer en phase commerciale. Ne reste plus qu’à trouver où l’installer, et ce n’est pas le plus simple. On pense un temps à une ligne exploitée par la RATP entre le RER et la Seine à Paris. À la même époque, la ville de Laon cherche à remplacer son ancien tramway à crémaillère arrêté pour raison de sécurité en 1971.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

Historail n°66

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

  • © Christophe Abonnat

    Le Bovins express

    22 février 2024 - Matériel

    Avant l’arrivée du rail, les animaux, pour se rendre à la foire ou à l’abattoir, allaient à pied, accompagnés du paysan qui les élevait ou du maquignon qui les négociait....

  • Matériel roulant – Sur les Lignes Anglaises

    13 décembre 2023 - Matériel

    Locomotives Les locomotives se classent en 3 types : 1°) locomotives à grandes roues motrices indépendantes ; 2°) locomotives à 4 roues couplées ; 3°) locomotives à 6 roues couplées....

  • LE MP 59 tire sa révérence

    02 novembre 2023 - Matériel

    Le plus ancien matériel de métro quitte le réseau. Arrivé sur la ligne 1 en 1963, le MP 59 aura circulé pas moins de 60 ans.   Sur la ligne...

  • © G. Pourageaux

    Des missions au service de la communication et du patrimoine

    01 octobre 2023 - Matériel

    Si l’évacuation de sites ferroviaires fermés, le garage de matériel en fin de vie ou son acheminement ultime au site de déconstruction ont occupé la CMR, d’autres circulations exceptionnelles agrémentaient...

  • © G. Pourageaux

    La montée en puissance de la CMR

    19 septembre 2023 - Matériel

    De 2005 jusqu’en 2012, la CMR accomplit donc les acheminements de matériel chez les principaux ferrailleurs, effectués essentiellement les week-ends où l’on dispose plus facilement de locomotives et de capacité...

  • © R. Vergnères

    LA CELLULE DES MATÉRIELS RADIÉS

    11 septembre 2023 - Matériel

    Sa création en 2004 et ses missions à travers le livre-témoignage de Guillaume Pourageaux Un récent article d’Historail traitait de « la mort des locomotives à vapeur » aux États-Unis, parfois convertie...

Un Commentaire

  1. Güntürk Üstün 31 août 2023 0 h 30 min

    Aramis (acronyme d’Agencement en rames automatisées de modules indépendants en stations) est un projet avorté de mini-métro entièrement automatique, développé entre 1970 et 1987 par la RATP et Matra Transport.
    Le projet concerne d’abord un taxi robot — équivalent de l’anglais, Personal Rapid Transit (PRT) pour « transport rapide personnalisé » —, puis un mini-métro automatique de gabarit plus réduit que le véhicule automatique léger (VAL). Il prévoit la mise en circulation de modules à roulement sur pneumatiques pouvant embarquer dix passagers, fonctionnant de manière indépendante mais pouvant former des rames lorsque leurs itinéraires convergent. La destination et l’interaction entre modules est gérée par un système informatique.
    Après de longues années de développement, les essais sont réalisés de 1986 à 1987 sur une piste construite sur la ligne de Petite Ceinture, le long du boulevard Victor à Paris. L’expérience est cependant abandonnée au bout de quelques mois à cause des trop nombreuses contraintes du système, notamment sa faible capacité.
    Malgré l’échec du projet, les technologies développées pour Aramis ont été exploitées plus tard pour le projet Meteor et pour le VAL.

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS