fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com

le « Pano rouge et crème » vient se positionner face au BV de la gare, aidé en cela par la draisine de service qui sait se faire discrète sur la photo. © J.-P. Forest

X 4204 Un exceptionnel convoi routier vers Ambert

20 mai 2022
- -
Par : Jean-Pierre FOREST

Après chargement sur le site Renault et des essais de rigueur concluants, un convoi routier d’une envergure exceptionnelle est parti d’Aubergenville (Renault Flins), dans les Yvelines, le mercredi 23 février 2022 à 23 h à destination de l’ITE du site de la cartonnerie Celta de Courpière, dans le Puy-de-Dôme.

Il y est arrivé ! Le vendredi 4 mars 2022 dans l’après-midi, après un long périple compliqué via (pour faire au plus simple) Gien, Bourges, Moulins, Roanne, Montbrison, Thiers. Son gabarit hors normes avec ses 35 m de long, 3 m de large et 5,20 m de haut lui impose un itinéraire rallongé du fait des restrictions de circulation liées à ses dimensions très imposantes. Un parcours de quelque 1 078 km et 18 départements traversés, de jour et parfois de nuit, les conducteurs ayant leurs voitures suiveuses ou le camion pour seul dortoir. Un ensemble routier qui ne passe pas inaperçu en particulier dans les villes et villages traversés, notamment sur le final dans les rues étroites, sinueuses et pentues de Thiers pour ne citer que cet exemple.

À son bord, l’autorail Panoramique X 4204 (recouvert d’une bâche blanche de protection au grand dam des photographes ferroviphiles), classé Monument historique, parti rejoindre les effectifs du parc roulant de l’association Agrivap à Ambert. Après son déchargement sur le site de la cartonnerie Celta, l’acheminement de l’autorail jusqu’à la gare d’Ambert se poursuit par le rail au crochet du « 69400 » de l’association, ce même 69400 étant parti de bonne heure d’Ambert le matin même pour venir le réceptionner puis le rapatrier dans sa nouvelle gare « d’affectation ».

Un énorme travail de préparation en amont et de logistique est nécessaire pour mener à bien cet acheminement hors du commun parsemé d’embûches. Les nombreux giratoires mettent à l’épreuve les talents de pilote du conducteur du camion mais aussi du conducteur de la voiture suiveuse en charge, quant à lui et depuis son propre véhicule (!), de la télécommande à distance des roues directrices de la remorque qui le précède (32 pneus et autant de roues à diriger).

Ajoutons à cela les chargement et déchargement de l’autorail de la remorque, dans l’alignement de la voie (il va de soi), et après montage et fixation des rampes nécessaires à cette opération. Une opération spectaculaire, certes parfaitement maîtrisée par l’équipe, mais relativement complexe et ne souffrant d’aucune fausse manoeuvre. Le déchargement impliquant une synchronisation parfaite entre la vitesse de déroulement du câble du treuil, la descente par gravité de l’autorail (55 t) sur la rampe et sa « réception en bas » de celle-ci par la BB 469436 de service. Bravo à tous les acteurs contribuant à ces prouesses techniques.

C’est finalement aux alentours de 22 h à la nuit tombée que le 69400 « dépose » à quai en gare d’Ambert le nouvel arrivant après un long voyage de Flins à Ambert… de 10 jours.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

Historail n°61

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 21 mai 2022 2 h 28 min

    Quel avenir pour cet autorail aux allures de bijou, le X 4204, construit par Renault en 1959 et préservé par la même compagnie à son usine de Flins (Île-de-France)?
    L’association AGRIVAP (fondée en 1979) va procéder à un état des lieux du X4204 (classé au titre des monuments historiques en 1998): carrosserie, aménagements intérieurs, moteur thermique (V12 MGO), génératrice et moteurs électriques qui déterminera les travaux à effectuer en vue de le remettre en état de rouler et d’épauler le X4208 qui va entamer une nouvelle saison touristique.
    Radié en 1985 dans le parc de la SNCF, cet autorail n’a pas roulé de manière autonome depuis plus de 30 ans!
    Les travaux de restauration bénéficieront de subventions de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), Fondation du Patrimoine, de mécènes (entreprises, particuliers…), et bien sûr du concours des bénévoles d’AGRIVAP.

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS