fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com

en 1953, les BB 75 et 13 de Lyon-Mouche refoulent un train à la butte du triage RO de Saint-Germain-au-Montd’Or. Ces deux machines, spécialisées au débranchement, circulent en UM avec l’utilisation du câblot de chauffage 1 500 V pour permettre la mise en série des huit moteurs. Pour accueillir les agents de manoeuvre, deux « vigies » sont installées à chaque extrémité du couplage (Irlande/Photorail).

BB 1 à 80 Les Biquettes du PO de la plaine à la montagne

24 janvier 2023
- -
Par : Bernard COLLARDEY

Commandées par la Compagnie du PO dans les années 20, les BB 1-80, machines à courant continu équipées à la fois de frotteurs et de pantographes pour les premiers éléments, recevront le surnom de « Biquettes » pour leur propension à se cabrer à la traction. Elles seront placées en tête d’express, mais aussi de trains de messageries et de marchandises dès l’achèvement de l’électrification par caténaires de Paris – Vierzon. Retour sur la carrière de ces pionnières de la traction électrique en France.

 

Pionnière de la traction électrique en France sous courant continu à 1,5 kV, cette petite série de locomotives de type BB, forte de 80 unités, est commandée au début des années 20 par la compagnie Paris-Orléans pour son électrification de l’artère Paris – Vierzon et son embranchement ultérieur d’Orléans à Tours. Elle fait partie d’un lot de 200 engins comprenant également les E BB 101-180 et 201-240. Avec leur caisse solidaire du châssis de 12,69 m hors tout, leur masse de 72 t, leur vitesse de 90 km/h elles comportent deux cabines de conduite extrêmes avec porte frontale, reliées par un couloir médian comportant de part et d’autre l’appareillage électrique.

Alors que leur partie mécanique dérive de celle des locomoteurs 6001-6030 du réseau de l’État (futures BB 800), leur équipement électrique est d’inspiration typiquement américaine avec quatre moteurs à ventilation forcée, suspendus par le nez, à entraînement unilatéral de chaque essieu à roues de 1,25 m de diamètre par engrenages droits rigides, développant ensemble 1 640 ch, conçus par General Electric et un équipement électropneumatique Westinghouse. Outre deux pantographes pour la captation du courant par caténaires, les premières unités sont dotées de frotteurs rétractables pour usage sur troisième rail alimenté en 600 V continu. Construites par ECF (Société d’Études pour l’électrification des chemins de fer), elles seront livrées entre 1924 et 1928. Parallèlement le PO réceptionne les E BB 101-180 légèrement plus puissantes et les E BB 201- 240 pour trafic marchandises et manoeuvres.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

Historail n°64

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

  • © Christophe Abonnat

    Le Bovins express

    22 février 2024 - Matériel

    Avant l’arrivée du rail, les animaux, pour se rendre à la foire ou à l’abattoir, allaient à pied, accompagnés du paysan qui les élevait ou du maquignon qui les négociait....

  • Matériel roulant – Sur les Lignes Anglaises

    13 décembre 2023 - Matériel

    Locomotives Les locomotives se classent en 3 types : 1°) locomotives à grandes roues motrices indépendantes ; 2°) locomotives à 4 roues couplées ; 3°) locomotives à 6 roues couplées....

  • LE MP 59 tire sa révérence

    02 novembre 2023 - Matériel

    Le plus ancien matériel de métro quitte le réseau. Arrivé sur la ligne 1 en 1963, le MP 59 aura circulé pas moins de 60 ans.   Sur la ligne...

  • © G. Pourageaux

    Des missions au service de la communication et du patrimoine

    01 octobre 2023 - Matériel

    Si l’évacuation de sites ferroviaires fermés, le garage de matériel en fin de vie ou son acheminement ultime au site de déconstruction ont occupé la CMR, d’autres circulations exceptionnelles agrémentaient...

  • © G. Pourageaux

    La montée en puissance de la CMR

    19 septembre 2023 - Matériel

    De 2005 jusqu’en 2012, la CMR accomplit donc les acheminements de matériel chez les principaux ferrailleurs, effectués essentiellement les week-ends où l’on dispose plus facilement de locomotives et de capacité...

  • © R. Vergnères

    LA CELLULE DES MATÉRIELS RADIÉS

    11 septembre 2023 - Matériel

    Sa création en 2004 et ses missions à travers le livre-témoignage de Guillaume Pourageaux Un récent article d’Historail traitait de « la mort des locomotives à vapeur » aux États-Unis, parfois convertie...

3 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 24 janvier 2023 23 h 49 min

    Les BB 1 à 80 sont mises en service entre 1924 et 1928. Plus tard, ces locomotives électriques assurent des services variés en tête de rames voyageurs, parfois réversibles sur la banlieue sud-est de Paris, ou de trains de marchandises, qui conviennent mieux à leurs caractéristiques techniques.
    Dans les années 1960 et 1970, une vingtaine d’entre elles sont modifiées pour circuler en unités doubles indéformables sur la ligne de la Maurienne, alors alimentée par un troisième rail.
    La série est amortie entre 1969 (sauf sept locomotives, détruites dès 1944 dans les bombardements des dépôts où elles sont garées) et 1980. Un exemplaire (BB 36), restauré dans son aspect originel, est exposé à la Cité du Train à Mulhouse.

    Répondre
  2. Güntürk Üstün 25 janvier 2023 0 h 00 min

    Plusieurs fabricants de modèles réduits ont proposé la BB 1-80, toujours à l’échelle HO.
    La firme AS propose, dès 1984, une BB 1-80.
    La BB 27, est reproduite par Jouef en 1985. Un autre modèle est sorti en 1992 dans la version d’origine PO, la E-BB 63. Il existe également une version beaucoup plus rare, la E-BB 36 dont sa commercialisation n’a jamais eu lieu. Ceci reste un mystère.
    En 2014 le type BB 1-80 est reproduit par la firme Mistral Trains Models en de nombreuses immatriculations, en unité simple et en unité multiple indéformable fixe.

    Répondre
  3. Güntürk Üstün 25 janvier 2023 0 h 17 min

    Les vénérables « Biquettes » ont été construites par la société d’études pour l’électrification des chemins de fer (SEECF). Cette société, créée en 1920, réunissait des industriels français, comme Schneider et Jeumont, et des entreprises américaines, comme Thomson-Houston, détentrices des brevets de General Electric.

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS