fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com
Photo Henrard/Photorail

les rotondes de Paris-Charolais dans le XIIe arrondissement de Paris vers 1946 (rotondes détruites en 1989 et 2002)

La roue tourne pour LES ROTONDES

11 août 2022
- -
Par : Paul SMITH

À côté des gares et de leurs bâtiments voyageurs, les rotondes ferroviaires appartiennent aux paysages du chemin de fer depuis leurs origines. Rotondes ? La dénomination est réservée, paraît-il, aux structures dont la partie centrale est totalement couverte d’une coupole, abritant le pont tournant et les voies qui rayonnent autour de lui : sans cette toiture, il s’agirait plutôt d’une remise circulaire, ou annulaire.

La plupart des trains que nous prenons aujourd’hui – les trains de banlieue, les TER et les TGV – ne sont plus des trains remorqués par des locomotives comme auparavant, mais des rames automotrices indéformables, à double sens de marche. Elles rendent donc inutiles les rotondes et autres remises circulaires, destinées aux seuls engins moteurs. Dorénavant, grils de stationnement, remises et ateliers d’entretien ferroviaires sont de plan carré ou rectangulaire.

 

Origines britanniques

En Angleterre, le pays de l’invention du chemin de fer moderne, les premières rotondes (roundhouses) sont attestées dès les années 1830. À cette époque, et sauf exception, les locomotives ne fonctionnent qu’en marche avant. La plaque ou pont tournant (turntable) permet d’inverser le sens de leur marche tandis que les stalles disposées en cercle autour de ce pont central offrent une solution spatialement économe pour leur remisage à l’abri des éléments, entre deux courses. Des fosses de visite dans chacun de ces appentis permettent le petit entretien des locomotives et l’enlèvement des cendres et scories. La toiture en coupole est coiffée d’un lanternon qui favorise l’évacuation des fumées et vapeurs. Comme les premières gares, les premières rotondes se sont assez rapidement révélées trop exiguës et ont dû être remplacées.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

Historail n°62

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

  • © Christophe Abonnat

    Le Bovins express

    22 février 2024 - Matériel

    Avant l’arrivée du rail, les animaux, pour se rendre à la foire ou à l’abattoir, allaient à pied, accompagnés du paysan qui les élevait ou du maquignon qui les négociait....

  • Matériel roulant – Sur les Lignes Anglaises

    13 décembre 2023 - Matériel

    Locomotives Les locomotives se classent en 3 types : 1°) locomotives à grandes roues motrices indépendantes ; 2°) locomotives à 4 roues couplées ; 3°) locomotives à 6 roues couplées....

  • LE MP 59 tire sa révérence

    02 novembre 2023 - Matériel

    Le plus ancien matériel de métro quitte le réseau. Arrivé sur la ligne 1 en 1963, le MP 59 aura circulé pas moins de 60 ans.   Sur la ligne...

  • © G. Pourageaux

    Des missions au service de la communication et du patrimoine

    01 octobre 2023 - Matériel

    Si l’évacuation de sites ferroviaires fermés, le garage de matériel en fin de vie ou son acheminement ultime au site de déconstruction ont occupé la CMR, d’autres circulations exceptionnelles agrémentaient...

  • © G. Pourageaux

    La montée en puissance de la CMR

    19 septembre 2023 - Matériel

    De 2005 jusqu’en 2012, la CMR accomplit donc les acheminements de matériel chez les principaux ferrailleurs, effectués essentiellement les week-ends où l’on dispose plus facilement de locomotives et de capacité...

  • © R. Vergnères

    LA CELLULE DES MATÉRIELS RADIÉS

    11 septembre 2023 - Matériel

    Sa création en 2004 et ses missions à travers le livre-témoignage de Guillaume Pourageaux Un récent article d’Historail traitait de « la mort des locomotives à vapeur » aux États-Unis, parfois convertie...

3 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 12 août 2022 6 h 25 min

    À la création de la SNCF au début de 1938, il fut décidé de ne construire que 2 modèles de rotonde:
    * le type unifié dit type P,
    * le type G ayant pour origine la PLM [Compagnie du chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée].
    Si les dépôts possédaient une, deux ou trois rotondes, il était fréquent que celles-ci ne couvrent pas la totalité du parc rayonnant, créant ainsi un parc découvert. Dans d’autres cas tout le parc était couvert, mais il n’occupait qu’une partie du rayonnement du pont tournant.
    À côté de la rotonde, une alternative au garage des locomotives fut la remise desservie par un pont translateur, mais en conservant le pont tournant pour effectuer le virage des locomotives.
    Certains dépôts comportaient, outre la rotonde et son pont tournant, un triangle de virage en plus.

    Répondre
  2. Güntürk Üstün 12 août 2022 6 h 34 min

    Probablement la première rotonde ferroviaire, conçue par Robert Stephenson, a été construite en 1837 à Birmingham, à la gare de Curzon Street. Sa plaque tournante (pont tournant) centrale, ses fosses d’inspection et un mur extérieur ont été découverts en mars 2020 lors des travaux de construction de High Speed 2 (HS2).

    Répondre
  3. Güntürk Üstün 12 août 2022 6 h 36 min

    On estime qu’il y avait environ 3000 sites de rotondes aux États-Unis, bien qu’au moins trois fois ce nombre aient été construits entre 1840 et 1950, car beaucoup ont été démolis et reconstruits à mesure que les locomotives devenaient de plus en plus grandes.
    Bien que le Royaume-Uni abritait la première rotonde (1837), les États-Unis n’étaient pas loin derrière, plusieurs étant construits vers 1840 pour les premiers chemins de fer.

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS