fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © Safara

    Le tri des colis pour nos soldats du front au bureau central militaire n° 1 de Melun.

  • ©Revue générale des chemins de fer, janvier 1941

    Vue d’ensemble de la halle 21 de la gare de La Chapelle-Intérieure.

  • © DR/Coll. privée

    Le colis postal, ses espoirs et ses déconvenues, est un sujet de prédilection des cartes postales à thème comique troupier .

Les colis postaux, de la « drôle de guerre » aux Stalags (1re partie)

28 janvier 2021
- -
Par : François Chauvin

Quand la SNCF transportait les colis des Français mobilisés puis prisonniers de guerre en Allemagne

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la SNCF concourt au maintien des liaisons postales pour le transport des dépêches des PTT, mais aussi sous l’intitulé « Postes-France », en application d’une convention de 1892, pour celui des colis postaux. Ce lien est essentiel pour les Français, anxieux d’apprendre par une lettre ce que deviennent les leurs et de faire savoir qu’ils se portent au mieux. C’est particulièrement vrai pour les 5,3 millions de mobilisés pendant la « drôle de guerre », puis les 1,8 million de prisonniers de guerre en Allemagne et enfin les 700 000 hommes déplacés par le Service du travail obligatoire. Les familles, malgré les restrictions et les pénuries, s’efforcent d’améliorer leurs conditions de vie en expédiant des colis postaux de vêtements, nourriture et objets de la vie courante. Bien que d’une importance considérable, le fonctionnement du service des colis postaux en guerre demeure jusqu’à présent méconnu.

Après plusieurs années de montée des tensions, le déclenchement des hostilités entre la France, l’Angleterre et l’Allemagne, le 3 septembre 1939, intervient dans une ambiance résignée. Grâce à la mobilisation, les effectifs français atteignent, jusqu’en mai 1940, 5 345 000 hommes dont 340 000 militaires nord-africains et 100 000 africains, malgaches ou indochinois. Dans la mémoire collective, l’effondrement de la France en mai-juin 1940, conduit souvent à recomposer les événements comme si tout avait été écrit depuis la déclaration de guerre jusqu’à un dénouement inéluctable. Certes, ses faiblesses sont connues, une démographie défavorable, une aviation peu adaptée à un conflit moderne, un déficit en certains équipements. Mais les études historiques mettent davantage en cause les choix stratégiques, diplomatiques et politiques qui ont aggravé cet état de fait.

 



Sur le même sujet

  • ©Arch. dép. d’Indre-et-Loire, fonds J. Chauvin

    Le train de Langeais mitraillé en gare

    10 décembre 2020 - Guerre

    L’histoire d’un des derniers trains de déportés et de prisonniers de guerre C’est l’histoire des derniers trains partis de Rennes en août 1944, alors que l’occupant nazi s’acharne à emporter...

  • ©DR/Photorail

    Guerre de 1870. Des trains sur les boulevards des Maréchaux

    05 novembre 2020 - Guerre

    Un cent-cinquantenaire oublié Il y a 150 ans, quelques trains roulèrent sur les boulevards des Maréchaux, bien avant le tramway T 3 mis en service en 2006. La construction des...

  • Embarquement d’un « blessé » dans le train sanitaire expérimenté en juillet 1887 entre Paris et Le Havre © gravure de Poyet, La Nature, 1887

    Les premiers trains sanitaires

    01 octobre 2020 - Guerre

    Propositions et essais après la guerre franco-prussienne (1872-1874) Jeudi 26 mars 2020, parti de Strasbourg à 11 h, un TGV Duplex spécialement aménagé transportait vingt patients gravement touchés par le...

  • ©DR

    Guerre & accidents

    11 juin 2020 - Guerre

    La responsabilité discutable des cheminots dans les accidents survenus au cours de la Grande Guerre Les nombreux et graves accidents survenus sur les réseaux du Nord et de l’Est au...

  • © Ph.-E. Attal ; 20 septembre 2019

    Le bunker de la gare de l’est. Ultime témoignage du passé

    26 mars 2020 - Guerre

    Durant les Journées du patrimoine, le public a pu découvrir l’étonnant bunker de la gare de l’Est. Conservé par stratégie pendant la guerre froide, l’ouvrage est un témoin unique des...

  • ©DR/Coll. privée

    Sur les rails de l’invasion japonaise de la Chine et de l’Asie (2/2)

    20 février 2020 - Guerre

    Lire la 1re partie. 2nde partie (1937-1945) Passé la phase initiale de conquête, la North China Transportation Co. Ltd. (NCT) stabilise l’exploitation des lignes de chemin de fer chinoises sous contrôle...

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS